Showcases & Background Setting Bar

Showcases

Background Image

This setting is only taking a look when select color and background.
If you want to set showcase color, background and disable Setting Bar, go to Templates Manager > AT-Templates > Global Tab

 

 

 

Votre spécialiste Porsche indépendant

 

20, rue Champlouis
91 100 Corbeil Essonnes
01.64.96.53.41
csa911@wanadoo.fr

Rappelez vous, dans l'article consacré au marbre nous avions évoqué l'importance d'utiliser les techniques de soudures adéquates.

 

Nous allons revenir ici en détail sur les différentes techniques soudures employées afin d'offrir à nos clients une qualité irréprochable, ceci sur la base de notre matériel de pointe que nous avons en notre possessioon depuis de nombreuses années.

 


Pour travailler la tôle il est souvent nécessaire de commencer par la découpe. Nous utilisons la découpe plasma Un arc électrique et un gaz plasmagène sont confinés par une tuyère en cuivre. Le gaz est ainsi chauffé jusqu’à sa dissociation et sa ionisation partielle, de manière à générer un arc plasma dont la température peut atteindre 30 000 °K. La matière est instantanément fondue dans la fente de coupe puis en est chassée par le jet de plasma.. Un gaz secondaire s’écoule comme manteau gazeux autour de l’arc plasma, contribue à le confiner davantage, et améliore tant la qualité que la vitesse de découpage. Cette installation de découpe plasma de dernière génération nous permet la découpe d'acier jusqu' a 25 millimètres d'épaisseur.



Nous sommes fréquemment amenés à effectuer des soudures, en carrosserie, en mécanique et aussi pour des préparations spécifiques . Nous sommes également amenés à travailler différentes matières, que ce soit de l’acier, de l’inox, de l’alu ou toute autre forme d’alliage.
Nous voulons garantir la même solidité qu’à l’origine et une résistance parfaite à la corrosion.


Pour cela nous possédons différents postes de soudure MIG/MAG/TIG/ et AC/DC qui permettent d’utiliser pour chaque type de soudure la technologie la mieux adaptée. Tout cela peut paraître un peu complexe. Quelques explications permettront de clarifier les choses :

 

  • La soudure à l’arc. C'est un terme générique au cours duquel un arc électrique est créé entre une électrode et les pièces à assembler afin de conduire à une fusion superficielle et à la formation d’un bain de métal fondu qui se solidifie sans action extérieure. Nous n'utilisons plus cette technique
  • La soudure TIG-TIG/AC/DC et la soudure MIG-MAG. Dans ces deux procédés, on utilise, pour souder, un gaz de protection, afin d'éviter que l'oxygène de l'air n'oxyde le métal en fusion et ne fragilise la soudure. Cela suppose que les soudures doivent s'effectuer à l'intérieur ou sous abri extérieur pour que le gaz de protection ne se dilue pas dans l'atmosphère, notamment sous l'effet du vent.
  • La soudure TIG (Tungsten-Inert-Gas). Dans ce procédé, un arc électrique produit par une source de courant continu (ou alternatif -AC/DC - dans le cas de l'aluminium et des alliages légers)est créé entre une électrode non fusible en tungstène et les bords des pièces à assembler (tôles, tuyauteries...) pour obtenir la fusion simultanée des bords de ces pièces et du métal d'apport sous la protection d’un gaz neutre (argon). Le métal d’apport destiné, à la liaison des pièces, se présente généralement sous forme de baguettes de 1 m de long, de même “nuance” (nature du métal) que les pièces à souder. Le TIG permet de souder tous les métaux (acier noir, inox, aluminium...) dans des épaisseurs jusqu'à 6 mm environ. Au-delà, après une première passe, le "remplissage" s'effectue souvent avec un autre procédé (électrode enrobée ou MIG-MAG, par exemple). Le TIG est relativement lent mais précis.
  • La soudure MIG-MAG (Métal Inert Gas - Métal Activ Gas). Le procédé MIG-MAG s'utilise également avec tous les métaux, pour souder des tuyauteries, des tôles, des cuves, recharger des pièces d'usure. Son principe est de faire éclater un arc entre la pièce à souder et un fil (métal d'apport enrobé de cuivre, pas d’oxydation) provenant d'un dévidoir. Comparé au TIG, son avantage est de pouvoir déposer beaucoup plus de métal (de 800 g à 6 kg/heure). Il est dit "semi-automatique" car ce fil est amené automatiquement en continu sur le bain de fusion à la vitesse correspondant exactement à l'intensité appelée par l'arc créé entre les pièces à souder et le fil. Pour le MIG, qui permet de souder l'aluminium et l'inox, le gaz de protection est de l'argon ou un mélange argon/oxygène. Pour le MAG, utilisé pour souder l'acier, le gaz de protection est du gaz carbonique (CO2), ou un mélange d'argon et de CO2. La différence entre les deux procédés tient donc essentiellement dans la nature du métal d'apport et dans celle du gaz de protection

Notre matériel complet représente un investissement significatif que tous les carrossiers ne réalisent pas. C'est à ce prix que nous pouvons garantir sur des véhicules de haut de gamme des réparations parfaites et durables.


Voici nos différents postes



Quelques photos de soudure MIG



La soudure TIG est plus précise



On peut également réaliser des pièces en inox pour des montages personnalisés avec une finition de très bonne qualité




Nous sommes très attentifs à suivre l'évolution de la technologie pour améliorer constamment la qualité. N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Powered by Amazing-Templates.com 2014 - All Rights Reserved.